Yin-Yang ou la dynamique du monde

Publié par Laetitia BARTHOLLET le

Yin-Yang ou la dynamique du monde

Yin-yang est un principe assez connu en occident que nous tenons directement de la philosophie chinoise. Toujours très présent dans la pensée chinoise contemporaine, ce concept est utilisé en médecine traditionnelle chinoise, en philosophie ou encore au sein des entreprises. Mais qu’est yin- yang et comment au quotidien pouvons-nous utiliser ce principe pour être mieux avec nous-mêmes et avec les autres ?

« On ne peut voir la lumière sans l’ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. »
Carl Gustav Jung


Que représente yin-yang ?


Tout d’abord, pour vraiment se représenter ce qu'est yin-yang, il faut savoir qu’il s’agit dans la pensée chinoise d’un seul mot, comme « aigre-doux » ou « clair-obscur » par exemple. C’est l’association de l’idéogramme yin et de l’idéogramme yang qui crée yin-yang. L’un n’existe pas sans l’autre ! Ce mot n’est ni féminin, ni masculin.
Ensuite, il faut vraiment voir yin-yang comme une dynamique et non comme on le fait souvent en associant yin à un concept et yang à son opposé.


Yin et yang ne sont ni des forces, ni des énergies ou des matières. Il s’agit plutôt de désignations pour nommer deux composantes dynamiques d’un tout qui seraient à la fois opposées et complémentaires, réunies dans une danse. Si au départ, le yin et le yang désignaient les deux faces opposées d’une montagne (adret et Ubac), cette notion s’est depuis étendue à de nombreux autres domaines.


Ainsi le yin et le yang correspondent à deux mouvements complémentaires que l’on retrouve dans l’explication de tous les phénomènes de la vie, du cosmos, du monde.


Yin-yang, un système en mouvement

Pour bien comprendre yin-yang, la notion de vecteur abordée par Cyrille JAVARY dans son livre Yin-Yang, la dynamique du monde est vraiment intéressante.
En voyant yin-yang comme quelque-chose en mouvement et non comme deux pôles opposés, on évite ainsi bien des raccourcis, notamment au niveau de ce qui catégoriserait le féminin et le masculin. En effet, même si, comme dans beaucoup de sociétés, l’oppression des femmes par les hommes a bel et bien existé en Chine, ce serait ne garder que le pire de cette philosophie que de restreindre yin-yang à une notion de dominant/dominé, féminin/masculin.

Ainsi selon Cyrille J.-D.JAVARY :

Yin n’est pas le froid mais refroidissement à l’œuvre en automne, comme Yang n’est pas la chaleur mais réchauffement qui se développe au printemps. Yin n’est pas la nuit et Yang le jour : Yin est passage du jour à la nuit et Yang passage de la nuit au jour. Le matin ne commence pas au lever du soleil mais à minuit, c’est bien pour cela qu’en français, dès minuit passé, on commence à compter « les heures du matin ».


Cette façon d’aborder yin-yang est beaucoup plus représentative de la pensée chinoise. Il s’agit de modes d’agir et non d’états. En voici un tableau pour comprendre davantage ce qui est yin et ce qui est yang.

Yin 阴 Yang 阳
  • ce qui stabilise, nourrit et transforme
  • ce qui défend
  • ce qui s’étend dans le temps
  • ce qui mène à terme
  • ce qui restaure les forces
  • ce qui intériorise
  • ce qui dynamise, pousse à changer et protège
  • ce qui attaque
  • ce qui se déploie dans l’espace
  • ce qui déclenche
  • ce qui les dépense
  • ce qui extériorise



Yin yang, la puissance d’un symbole !

Ce symbole du yin-yang nous parle car en lui seul, il nous fait parfaitement comprendre l’étroite imbrication entre Yin et Yang qui forment un tout (représenté par ce cercle qui les contient l’un et l’autre).


Les 4 principes de relations entre le yin et le yang :
1. Opposition : que l’on retrouve dans le blanc et le noir
2. Interdépendance : que l’on comprend dans l’imbrication du noir et du blanc
3. Croissance/décroissance : quand l’un croît, l’autre décroît car il a moins de place pour s’exprimer
4. Alternance et transformation : le point blanc dans l’espace noir et vice versa, montre que les choses ne sont pas figées. Le yin peut générer du yang comme le yang peut générer du yin


Appliquer le principe du yin et du yang dans sa vie pour être mieux avec soi-même


Si le yin et le yang sont présents partout autour de nous, ils le sont également en nous et notre santé physique aussi bien que psychologiques en dépendent.

  • Notre corps a besoin de cet équilibre entre le yin et yang. En effet, les organismes vivants tendent naturellement vers cet équilibre que l’on appelle scientifiquement « l’homéostasie », c’est-à-dire l’équilibre qui garantit une bonne santé du corps. Ainsi si cet équilibre n’est pas présent, il génère des troubles. D’ailleurs dans les médecines traditionnelles chinoises, on retrouve cinq profils type en fonction de la domination du Yin ou du Yang dans notre corps. (hyper-yang, yang, yin-yang, yin, hyper-yin)
  • Accepter les transformations qui alternent en nous : l’alternance de nos humeurs ou de nos émotions ou encore des états de notre corps est aussi naturelle que l’alternance du jour et de la nuit.
  • Considérer que les oppositions ne sont pas des incompatibilités mais au contraire des complémentarités.
  • Accepter que tout est mouvement et que rien n’est figé nous permet d’avoir une vision du monde plus subtile et plus ouverte, empreinte de davantage de tolérance. Ainsi nos problèmes ne sont pas non plus figés, pas plus que notre moral ou notre état du moment.


A vous à présent d’entrer dans cette danse qu’est Yin-Yang, à ne plus voir les choses en blanc ou en noir mais en alternance et transformation.

Nos articles Yin-Yang sélectionnés pour vous !

 

 

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.